Recrutement : comment séduire la génération Z ?

 

Exigeante, idéaliste, ambitieuse et connectée, la génération Z entre tout juste sur le marché du travail. Selon une étude réalisée en 2018 par la société Manpower, 40% des entreprises françaises auraient de grandes difficultés à recruter ces « digital natives » nés après 1995.

En tant que recruteur, il est crucial d’anticiper les besoins de cette jeune génération, de comprendre leurs aspirations afin de les séduire puis de mieux les aborder en entretien d’embauche.

 

 

Adaptez votre communication

Comme vous le savez, les membres de la génération Z sont connectés en permanence ! Nés à l’ère du numérique, ils maîtrisent parfaitement internet et sont généralement au fait des dernières tendances digitales. Cette génération a une façon de communiquer propre à elle, tant par les outils qu’elle utilise (smartphones, ordinateurs, tablettes…) que par son vocabulaire.

En tant que recruteur, vous devez être en mesure d’adapter votre communication à cette jeune génération. Il convient dans un premier temps d’être présent sur les réseaux sociaux (Facebook, Snapchat, Twitter, Instagram, LinkedIn…) afin d’être au plus proche de cette cible. Attention, La GenZ a une capacité d’attention assez courte. Pour capter son attention, vous devez privilégier les messages courts et visuels. Misez sur de courtes vidéos, des infographies, des gifs, ou encore des images pour faire passer votre message. N’oubliez pas non plus les émoticônes, très importants puisque visuellement attractifs. Enfin, n’hésitez pas à utiliser les messageries instantanées et les SMS pour entrer en contact avec votre cible.

 

Recrutez de façon innovante

Ne vous contentez pas d’un CV, d’une lettre de motivation et d’un entretien de recrutement classique. Si vous voulez séduire la génération Z, vous devrez faire preuve d’originalité. Aujourd’hui, il convient de miser sur le « recruitainment » ou le recrutement ludique pour séduire les plus jeunes.

Vous pouvez par exemple organiser une escape game autrement dit, un jeu d’évasion grandeur nature pour déceler les soft skills des candidats. Autre alternative, les serious game (recrutement par jeu vidéo) en plongeant les participants dans le monde d’une entreprise, de façon totalement virtuelle ! Un excellent moyen pour les mettre en situation. Les activités sportives sont elles aussi intéressantes pour juger de la persévérance et de la motivation d’une personne. Enfin, les afterworks sont également monnaie courante pour faire plus ample connaissance avec les talents.

 

Donnez du sens aux missions et à l’entreprise

La génération Z est bien loin de l’époque où le salaire suffisait à convaincre un collaborateur de signer dans une entreprise. Au-delà de l’aspect pécunier, les digital natives recherchent une entreprise dans laquelle ils pourront se projeter. La génération Z a besoin de se sentir utile et de connaître sa valeur ajoutée au sein de l’entreprise. Les jeunes de cette génération sont demandeurs de missions porteuses de sens, qui leur donneront envie de s’impliquer pleinement.

De ce fait, n’hésitez pas à donner une dimension humaine et responsable à vos métiers afin de toucher cette jeune génération particulièrement engagée. La réputation de votre entreprise doit être irréprochable en termes de responsabilité sociale, sans quoi les talents auront du mal à s’approprier les valeurs que vous tentez de véhiculer et à adhérer à votre culture d’entreprise. Ces jeunes actifs sont sensibles aux notions de progrès, d’intérêt général et d’entreprenariat social. Votre entreprise doit impérativement être en adéquation avec leurs valeurs personnelles, avoir du sens et être utile à la société.

 

Mettez en lumière le travail collaboratif

Cette génération ultra-connectée aime travailler dans un environnement collaboratif. Les jeunes de la génération Z sont particulièrement séduits par le modèle des entreprises de la Silicon Valley, en raison de la flexibilité qu’elles offrent à leurs salariés. Bureaux partagés, espaces de corpoworking, walking desks… contrairement à leurs ainés, les digital natives ont beaucoup plus de facilité à s’acclimater à ces nouveaux modes de travail. N’hésitez pas à favoriser un mode de management participatif qui permettra à ces jeunes talents d’agir librement, de contribuer à l’avancée de projets, de prendre des initiatives et d’être force de proposition.

 

Mettez en avant la qualité de vie au travail

Ces jeunes sont beaucoup plus exigeants que leurs ainés. Très sensibles aux conditions de travail, ils sont habitués à entreprendre des recherches sur les entreprises afin de les comparer et de s’orienter vers celle qui leur conviendra. De votre côté, vous devrez impérativement soigner votre marque employeur et leur démontrer qu’ils bénéficieront d’un environnement de travail agréable en intégrant votre entreprise. Cadre de travail ergonomique et chaleureux, bureaux verts, cohésion sociale, espaces de relaxation, activités physiques et sportives… tous ces éléments peuvent faire pencher la balance ! Enfin, si votre entreprise propose du télétravail, ou des horaires de travail flexibles, faites-le savoir également !