The Global Sullivan Principles et la RSE

The Global Sullivan Principles et la RSE

Les principes globaux de Sullivan ont été publiés en 1977 par Léon Howard Sullivan, un pasteur afro-américain membre du conseil d'administration de General Motors en Afrique du Sud.

 

La promotion de la justice économique, de l'équité et de la cohésion sociale était l'objectif principal des Principes Globaux de Sullivan. Concrètement, il s'agissait de demander aux sociétés américaines d'appliquer quelques principes simples comme la parité des salaires quelle que soit la race ou l'ethnie, l'absence de ségrégation sur le lieu de travail, la liberté d'association et le droit à la négociation collective. Sans être révolutionnaires, The Global Sullivan Principals témoignaient d'une volonté de réduire les discriminations dans un contexte d’apartheid, alors que de nombreuses entreprises étrangères s'établissaient sur le sol Sud-Africain.

Aujourd'hui, la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) est une dimension incontestable de l'image des entreprises et de la marque employeur. L'importance de la RSE est d'ailleurs grandissante pour toutes les parties prenantes d'une organisation (pouvoirs publics, candidats, consommateurs, investisseurs...). La publication de Léon Howard Sullivan, est rarement évoquée, c'est pourtant une initiative pionnière dans le domaine de la RSE telle qu'on l'envisage aujourd'hui à l'échelle internationale.

Plus récemment, dans la lignée des Principes de Sullivan, le Global Compact des Nations Unies (lancé en 2000) vise à rassembler les entreprises, les organismes des Nations Unies, le monde du travail et la société civile autour de fondements universels. Quatre dimensions sont mises en évidence dans ce Pacte mondial :
Droits de l'Homme 
Normes internationales du travail
Environnement
Lutte contre la corruption

« Aujourd’hui, le Pacte mondial constitue la plus importante initiative au monde dans le domaine de l’entreprise. [...] Il a poussé les entreprises à adopter des principes universels et à s’associer avec l’ONU pour s’attaquer aux grands problèmes. [...] Il est devenu synonyme de responsabilité des entreprises.».
Déclaration du Secrétaire général de l'ONU, M. Ban Ki-moon, lors du 
Forum économique mondial de Davos, le 29 janvier 2009


Cette année, plus de 1080 entreprises et organisations françaises participent au Global Compact des Nations Unies, faisant de la France le deuxième pays en nombre de participants dans le monde.

Sources :

"Les responsabilités sociétales des entreprises en Afrique francophone" de A. Wong et U-K. Yaméogo

http://www.lefigaro.fr/formation/2009/11/20/01015-20091120ARTFIG00526-l-ethique-nouveau-critere-d-attractivite-.php

http://www.un.org/fr/globalcompact/

http://www.developpement-durable.gouv.fr/Qu-est-ce-que-la-responsabilite.html

 

Notez cet article:
 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
mardi 27 octobre 2020
Si vous souhaitez vous inscrire, veuillez saisir un nom d'utilisateur, mot de passe et nom.

Les + consultés

Tendance durable : des évènements pour recruter !Pour de nombreuses entreprises, l’évènementiel est un nouveau canal de recrutement qui offrent une multitude d’avantages. ...
  Depuis quelques années, le burn-out et le bore-out marquent le paysage du monde du travail et illustrent un certain mal-être professionnel. Le dernier né de la famille des maux liés au travail ...
KPMG s’est associé à la FPF (association professionnelle Financement Participatif France) pour réaliser l’édition 2017 du baromètre de la finance participative en France. ...
 Demander une augmentation nécessite un peu de préparation, voici quelques conseils pour se lancer !
Une enquête récemment menée par la DFCG et Décision Performance auprès d’entreprises de tous les secteurs et réparties dans 38 pays fait le point sur l’impact de la transformation digitale dans le mét...