L’Autorité bancaire européenne siégera à Paris

 

C’est finalement la ville de Paris qui a été choisie pour accueillir le nouveau siège de l’Autorité bancaire européenne (ABE), contraint de quitter la ville de Londres en raison du Brexit.

 

La capitale française a remporté la mise face à la ville de Dublin lors d’un scrutin organisé lundi à Bruxelles entre les 27 Etats membres de l’Union européenne. Les deux villes qui avaient recueilli le même nombre de voix à l’issu du troisième tour ont finalement été départagées par un tirage au sort qui a bénéficié à la France.

Le président Emmanuel Macron s’est félicité de cette nouvelle, qui souligne «la reconnaissance de l'attractivité et de l'engagement européen de la France ». Même son de cloche du coté du ministre de l’économie Bruno Le Maire sur son compte Twitter : "l'Autorité bancaire européenne pour Paris : un nouveau signe de l'attractivité de la France ! Merci à nos partenaires européens de leur confiance".

Née en 2011 dans un contexte de crise financière, l’ABE actuellement basée à la tour One Canada Square dans le quartier des affaires de Canary Wharf de Londres est principalement connue pour mener des tests sur la résistance des établissements bancaires européens, mais également pour rédiger des règles communes (dans le secteur bancaire) pour tous les états membres de l’Union européenne.  

Pour l’implantation de son siège en France, l’ABE aura le choix de poser bagages dans le quartier central des affaires de Paris (QCA) ou dans le quartier de la Défense. Le dossier de candidature prévoit de mettre les locaux à disposition de l’ABE et de ses salariés au cours du second trimestre de l’année 2018.