Documentaire, comédie, thriller, drame... quand le cinéma observe le monde du travail.

Documentaire, comédie, thriller, drame... quand le cinéma observe le monde du travail.

 

Renforçant des stéréotypes ou apportant des regards décalés, le cinéma puise régulièrement son inspiration dans le monde du travail. Traitant des relations interpersonnelles, se concentrant sur une profession, ou décryptant les interactions vie privée / vie professionnelle, pourquoi filmer le travail ?

 

Déjà en 1936, Charles Chaplin dans « Les temps modernes », interroge le rôle des images dans l'appréhension du monde du travail. Aujourd'hui, avec l'aide de technologies toujours plus performantes, notre société est devenue sur-productrice et sur-consommatrice d'images. Nous travaillons également dans des économies en mutation et la valeur travail se dote de nouvelles dimensions. Il semblerait que filmer le travail est un moyen d'analyser les enjeux sociaux liés à celui-ci. Le cinéma s'apparente à un rapport faisant état de connaissances plus ou moins objectives sur le travail. L'utilisation d'image, de graphisme, de symboles a très tôt été intégrée aux fonctionnements des entreprises. Le lien entre image et travail montre une interdépendance entre ces deux univers, fondée sur les nécessaires représentations que l'on se fait des organisations du travail. Ainsi l'image sert à l'entreprise autant que l'entreprise inspire les œuvres cinématographiques.

Suggestion de références à visionner d'urgences (synopsis AlloCiné) :

  • L’emploi du temps - Drame de Laurent Cantet (2001) Vincent, consultant en entreprise, est licencié. Il décide de le cacher à son entourage et à sa famille en s'inventant un nouvel emploi du temps à Genève.
    Contraint non seulement de trouver coûte que coûte de l'argent, mais aussi d'étayer chaque jour davantage la fiction de son emploi, Vincent tombe dans son propre piège. Mentir à ses proches devient alors une occupation à plein temps.

 

  • La firme - Film policier de Sydney Pollack (1993) A la fin de ses études de droit, Mitch McDeere, brillant élément, est sollicité par plusieurs grands cabinets d'avocats. Il fixe son choix sur Bendini, Lambert & Locke, qui lui offrent les conditions les plus avantageuses. En contrepartie, il devra, comme chaque membre du cabinet, fournir quelque quatre-vingts heures de travail hebdomadaire. Il ignore encore qu'il vient de vendre son âme au diable.

 

  • La méthode - Suspense de Marcelo Pineyro (2006)Sept candidats se présentent pour une série de tests psychologiques dans une multinationale qui veut embaucher un nouveau cadre. Après s'être présentés les uns aux autres avec méfiance, tous commencent à se demander s'ils ne sont pas observés par des caméras et si l'on n'a pas infiltré parmi eux un psychologue qui serait en train de les examiner, de les éliminer...

 

  • Article 23 – Drame de Jean-Pierre Delépine ( 2012) On oublie trop souvent que l’article 23 de la déclaration universelle des droits de l’homme stipule que chaque être humain a droit à un travail… A travers le récit d’une histoire largement inspirée de faits réels, ce film interroge avec acuité "la valeur travail" et le drame du chômage.

 

  • Ressources humaines - Drame de Laurent Cantet (1999)Frank, jeune étudiant dans une grande école de commerce, revient chez ses parents le temps d'un stage qu'il doit faire dans l'usine où son père est ouvrier depuis trente ans. Affecte au service des ressources humaines, il se croit de taille a bousculer le conservatisme de la direction qui a du mal a mener les negociations sur la reduction du temps de travail. Jusqu'au jour ou il decouvre que son travail sert de paravent a un plan de restructuration prevoyant le licenciement de douze personnes, dont son père.

 

  • Le placard - Comédie de Francis Veber (2001) François Pignon, un homme au costume sombre et à l'allure discrète, est comptable dans une usine de caoutchouc, dont le secteur privilégié est le préservatif.Il est sur le point d'être licencié, lorsque sur les conseils de Belon, son voisin d'immeuble, il propage la rumeur selon laquelle il est homosexuel. Suite à ce faux coming out, les cadres de la direction décident de garder Pignon pour des raisons "politiquement correctes". Celui-ci passe brusquement pour un marginal, bien qu'il n'ait rien changé à son comportement. C'est le regard des autres qui va s'en trouver modifié.

 

  • De bon matin – Drame de Jean-Marc Moutout (2011) Lundi matin, Paul Wertret se rend à son travail, à la banque où il est chargé d’affaires. Il arrive, comme à son habitude, à huit heures précises, sort un revolver et abat deux de ses supérieurs. Puis il s’enferme dans son bureau. Dans l’attente des forces de l’ordre, cet homme, jusque là sans histoire, revoit des pans de sa vie et les évènements qui l’on conduit à commettre son acte…

 

  • Promotion Canapé Comédie de Didier Kaminka ( 1990) Catherine et Françoise arrivent à Paris pour travailler dans l'administration des Postes. Au fur et à mesure de leur formation, elles découvrent que leur patrons utilisent le harcèlement sexuel pour accorder des faveurs et des postes plus intéressants à leurs salariées. Loin de s'en formaliser, Catherine et Françoise décident de se plier aux jeu et ainsi profiter de tous les avantages.

 

  • Ma petite entreprise - Comédie de Pierre Jolivet (1999) Il se démène comme un beau diable, Ivan, pour faire tourner sa petite entreprise de menuiserie. Mais un jour, l'atelier d'Ivan est ravagé par un incendie. Machines, réserve de bois, contrats urgents, tout part en fumée... Les assurances sont là pour ça ? C'est ce que pense Ivan sauf qu'il va découvrir que le courtier qui assure tout le quartier est un magouilleur de première. Ivan n'a pas la choix. Pour retrouver ses billes, éviter la faillite, empêcher que ses ouvriers se retrouvent au chômage, il doit se résoudre à enfeindre la loi : visiter l'ordinateur central de la compagnie d'assurances.

 

  • Le Grand Incendie - webdocumentaire - de francetv nouvelles écritures et Honkytonk Films (2013) En France, depuis 2011, tous les quinze jours, une personne s’immole par le feu sur la place publique. Sur le parking de leur entreprise, dans la cour d’école, devant le centre des impôts ou le Palais de l’Elysée. Ils sont cadres dirigeants, instituteurs, retraités ou demandeurs d’emploi.Au-delà des faits divers restés sans écho, le Grand Incendie raconte ces actes ultimes de contestation et confronte la communication officielle à la voix des témoins. le-grand-incendie.nouvelles-ecritures.francetv.fr


Recommandation d'ouvrage pour en savoir plus: Corine Eyraud, Guy Lambert, Filmer le travail, films et travail. Cinéma et sciences sociales, Université de Provence, coll. « Hors champ », 2010, 216 p., EAN : 9782853997409.

Notez cet article:

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
lundi 18 février 2019
Si vous souhaitez vous inscrire, veuillez saisir un nom d'utilisateur, mot de passe et nom.

Les + consultés

Tendance durable : des évènements pour recruter !Pour de nombreuses entreprises, l’évènementiel est un nouveau canal de recrutement qui offrent une multitude d’avantages. ...
  Depuis quelques années, le burn-out et le bore-out marquent le paysage du monde du travail et illustrent un certain mal-être professionnel. Le dernier né de la famille des maux liés au travail ...
KPMG s’est associé à la FPF (association professionnelle Financement Participatif France) pour réaliser l’édition 2017 du baromètre de la finance participative en France. ...
 Demander une augmentation nécessite un peu de préparation, voici quelques conseils pour se lancer !
M’as-tu vu ? Le personal branding est une manière de se mettre en scène, de se promouvoir et de se faire (re)connaître. Cette (e-)réputation personnelle se construit ...

S'abonner à notre newsletter