L'intérim : entre contraintes et choix.

L'intérim : entre contraintes et choix.

Depuis une trentaine d'années, le travail temporaire est en plein essor même s'il est toujours associé à la précarité et à l'insécurité. Les agences d'intérim bénéficient aujourd'hui d'une légitimité accrue d'un point de vue législatif mais aussi du point de vue des entreprises et des intérimaires.

 

     Le statut d'intérimaire est souvent synonyme de précarité du fait de son instabilité, d'un accès aux droits sociaux réduit et de son insécurité. En plus du caractère discontinu de l'intérim, le risque de déclassement professionnel ajoute un frein à l'acceptation de ce statut particulier. Pourtant, le travail temporaire s'inscrit dans une démarche très pragmatique résultant de l'intériorisation des contraintes socio-économiques. Ainsi, qu'il soit volontaire ou subit, le travail temporaire apporte une solution efficace et rapide pour (re)trouver un emploi. Il est d'ailleurs constitutif des transitions professionnelles dans de nombreux parcours. De la formation à l'emploi stable, pour une réinsertion suite à une période d'inactivité, ou précédant la retraite, l'intérim se révèle porteur d'opportunités.

     Même si l'objectif principal du travail temporaire est de trouver un emploi fixe, les perceptions individuelles sont variées et permettent de mettre en évidence les avantages de ce type d'emploi. Ainsi, la variété des missions et des environnements apparaissent par exemple comme un facteur attractif empêchant la routine. Le sentiment d'une plus grande liberté, d'un contrôle de sa trajectoire professionnelle et d'un rapport patron-salarié différent sont d'autres motivations qui encouragent les demandeurs d'emploi à pousser les portes d'une agence. Pouvant être appréhendé comme un tremplin pour une carrière ou permettant de maintenir son employabilité, l'intérim est un recours qui entre dans la poursuite d'objectifs variés, non seulement professionnels mais aussi correspondant à un véritable mode de vie. Dans une logique très pragmatique et issue d'un contexte économique défavorable, le travail temporaire se révèle aujourd'hui être un outil incontournable pour faciliter la vie professionnelle des candidats et l'exigence de flexibilité des entreprises.

     Aujourd'hui complètement intégré comme une forme d'emploi atypique, le système de l'intérim a connu de nettes évolutions en terme de protection sociale et fonctionne aujourd'hui en accord avec les syndicats. Des études réalisées par la Dares et le Prism, entres autres, et des ouvrages de sociologie permettent de mieux comprendre les intérêts des candidats et des entreprises pour le travail temporaire. Une certitude demeure, les agences d'intérim séduisent de nombreux candidats.

 

Pour en savoir plus : se référer notamment aux ouvrages de Dominique Glaymann, maître de conférences HDR en sociologie à l’Université Paris Est Créteil, Val-de-Marne.

Notez cet article:

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
lundi 19 octobre 2020
Si vous souhaitez vous inscrire, veuillez saisir un nom d'utilisateur, mot de passe et nom.

Les + consultés

Tendance durable : des évènements pour recruter !Pour de nombreuses entreprises, l’évènementiel est un nouveau canal de recrutement qui offrent une multitude d’avantages. ...
  Depuis quelques années, le burn-out et le bore-out marquent le paysage du monde du travail et illustrent un certain mal-être professionnel. Le dernier né de la famille des maux liés au travail ...
KPMG s’est associé à la FPF (association professionnelle Financement Participatif France) pour réaliser l’édition 2017 du baromètre de la finance participative en France. ...
 Demander une augmentation nécessite un peu de préparation, voici quelques conseils pour se lancer !
Une enquête récemment menée par la DFCG et Décision Performance auprès d’entreprises de tous les secteurs et réparties dans 38 pays fait le point sur l’impact de la transformation digitale dans le mét...