Intégrer un collaborateur en situation de handicap

Dans le but de garantir l'égalité des droits et des chances, il est primordial de bien intégrer un nouveau collaborateur en situation de handicap. Dans ce cas de figure, la clé d'une intégration réussie est la communication.



Dès la phase de recrutement, il est important de déterminer ce que le candidat veut communiquer ou non et s'il a besoin d'aménagements spécifiques en termes d'horaires, de matériel ou d'espace. Ces aménagements doivent être effectués en amont pour ne mettre personne mal à l'aise.

Tous les handicaps ne sont pas visibles, sensibilisez donc vos équipes pour éviter les effets de surprise ou les malentendus. Expliquez que les aménagements mis en oeuvre peuvent bénéficier à l'ensemble de l'effectif. Pensez à dédramatiser la situation et optez pour un ton et un point de vue concrets

Impliquez l'équipe lors de l'arrivée du nouveau collaborateur. Nommez un référent, un tuteur, non pas pour le protéger mais pour l'aider à s'intégrer.

Si vous êtes le manager direct, échangez avec le médecin du travail qui vous conseillera selon les informations que le collaborateur ne vous aura pas forcément communiquées.

Enfin, pour les aides, le conseiller Cap Emploi peut vous apporter une assistance lors d'aménagements éventuels. Des financements peuvent également être demandés auprès de l'Agefiph.

 

Crédit photo: www.fotolia.com