Croissance nulle pour la France au deuxième trimestre

Croissance nulle pour la France au deuxième trimestre

Ce vendredi matin, l'Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (INSEE) a publié ces premières estimations pour le deuxième trimestre. Après un début d'année dynamique, l'évolution du PIB a stagné alors qu'il était attendu en hausse de 0,3%.

 

Les retombées économiques du Brexit, les attentats, la croissance exceptionnelle du premier trimestre et les effets ponctuels au deuxième trimestre (notamment les grèves de raffineries) ont pesé sur la production.

Le moteur traditionnel de croissance en France, la consommation des ménages, a également stagné, aussi bien pour les dépenses de consommation alimentaire que pour la consommation de services.

Les dépenses d'investissement pour la construction et les produits manufacturés se sont repliées. Celles des entreprises ont baissé de 0,2% et celles des administrations publiques de 1,7%.

La production totale des biens et services a, quant à elle, reculé de 0,2%. Du fait de la chute de la production dans les raffineries, affectées par des mouvements sociaux en mai et juin, la production de biens manufacturés a baissé de 1%. La construction, secteur qui commençait à donner des signes de reprise, voit sa production reculer de 0,6%. 

C'est grâce à la contribution positive du commerce extérieur sur le PIB que la croissance n'a pas été négative. En effet, le recul des exportations a été moins fort que celui des importations.

Bien que ces chiffres soient reconnus comme décevants par le Ministre des Finances Michel Sapin, ils ne remettent pas en cause la prévision de croissance de 1,5% en 2016. L'économie française reste donc sur une dynamique de reprise.

 

Crédit photo: www.fotolia.com

Notez cet article:
 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
mardi 13 avril 2021
Si vous souhaitez vous inscrire, veuillez saisir un nom d'utilisateur, mot de passe et nom.

Les + consultés

Tendance durable : des évènements pour recruter !Pour de nombreuses entreprises, l’évènementiel est un nouveau canal de recrutement qui offrent une multitude d’avantages. ...
  Depuis quelques années, le burn-out et le bore-out marquent le paysage du monde du travail et illustrent un certain mal-être professionnel. Le dernier né de la famille des maux liés au travail ...
KPMG s’est associé à la FPF (association professionnelle Financement Participatif France) pour réaliser l’édition 2017 du baromètre de la finance participative en France. ...
Une enquête récemment menée par la DFCG et Décision Performance auprès d’entreprises de tous les secteurs et réparties dans 38 pays fait le point sur l’impact de la transformation digitale dans le mét...
 Demander une augmentation nécessite un peu de préparation, voici quelques conseils pour se lancer !