Longue période d’inactivité dans un CV : des conseils pour faire face aux recruteurs.

Longue période d’inactivité dans un CV : des conseils pour faire face aux recruteurs.

Les recruteurs qualifient de « trou dans un CV » une période de plus de 6 mois pendant laquelle aucune activité n'est identifiable. Ce vide est une question incontournable à laquelle vous devrez faire face lors d'un entretien, alors voici quelques conseils pour vous aidez à y répondre.

 

1) Assumez et ne mentez pas

La règle principale est de rester honnête et de ne pas inventer des expériences inexistantes qui seront rapidement détectées à travers les contrôles de références. Quelque soit le motif d'interruption de votre activité, il convient de dire la vérité et de jouer la transparence. Sans vous étaler sur votre vie personnelle durant cette période d'inactivité, gardez à l'esprit qu'un recruteur est capable de se mettre à votre place et de comprendre les raisons qui ont conduit à cette coupure. Mettez en avant les efforts que vous avez déployés pour retrouver un emploi durant ce laps de temps et montrez que vous êtes restez actifs. 


2) Adoptez une attitude positive et donnez des indications


Toutes les réalisations que vous avez effectuées pendant votre interruption professionnelle vous ont apporté des compétences nouvelles et vous ont permis de mieux vous connaître. Identifiez les aptitudes que vous avez développé et valorisez-les.  Donnez des indications sur les projets que vous avez menés et les activités dans lesquelles vous vous êtes impliqués : formation, voyage, famille, création d'entreprise...


3) Restez synthétiques


Inutile de fournir trop de détails sur votre période d'inactivité. Deux phrases suffisent pour rassurer votre interlocuteur. Il s'agit de faire preuve de tact et de pragmatisme. Orientez vos réponses en exprimant votre volonté de retravailler  et en définissant vos ambitions professionnelles. Tâchez de rester factuel et de ne pas émettre de jugement sur votre ancien employeur par exemple.


4) Misez sur votre personnalité


Vos engagements et vos pratiques non professionnelles peuvent faire la différence. Si votre technicité reste une base d'évaluation incontestable, votre ouverture d'esprit ou votre expertise dans un secteur dissocié (art, sport, …) méritent d’être soulignés. Offrez à votre recruteur l'éventail de vos savoir-faire.


5) Structurez votre propos


Établissez une chronologie de votre période d'inactivité en mentionnant plus particulièrement les différentes phases de votre recherche d'emploi (actualisation du CV, sollicitation du réseau, contact avec telle entreprise, …). Vous devez donner de la matière à votre discours, en l'associant à votre discipline, à vos compétences et à vos projets. Il s'agit de fournir une analyse de votre parcours professionnel, il faut donc préparer et organiser votre réponse. Passer par l'écrit peut être un bon moyen de décomposer les différentes étapes de votre interruption.

 


Source Image : http://www.nbhr.co.uk/

Notez cet article:

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
mardi 14 août 2018
Si vous souhaitez vous inscrire, veuillez saisir un nom d'utilisateur, mot de passe et nom.

Les + consultés

  Depuis quelques années, le burn-out et le bore-out marquent le paysage du monde du travail et illustrent un certain mal-être professionnel. Le dernier né de la famille des maux liés au travail ...
KPMG s’est associé à la FPF (association professionnelle Financement Participatif France) pour réaliser l’édition 2017 du baromètre de la finance participative en France. ...
 Demander une augmentation nécessite un peu de préparation, voici quelques conseils pour se lancer !
Tendance durable : des évènements pour recruter !Pour de nombreuses entreprises, l’évènementiel est un nouveau canal de recrutement qui offrent une multitude d’avantages. ...
M’as-tu vu ? Le personal branding est une manière de se mettre en scène, de se promouvoir et de se faire (re)connaître. Cette (e-)réputation personnelle se construit ...

S'abonner à notre newsletter