Réseau social numérique professionnel et pratiques de recrutement : un éclairage.

Réseau social numérique professionnel et pratiques de recrutement : un éclairage.

 Qu'est-ce qu'un réseau social numérique (RSN) ? La réponse n'est pas si évidente même si nous sommes de nombreux usagers et que le terme nous est déjà familier. Les RSN professionnels remplacent-ils les pratiques traditionnelles de recrutement et de recherche d'emploi? Des questions auxquelles nous tentons de répondre...

 

Fondé sur des supports technologiques nés du web 2.0., un RSN permet la constitution d'un profil public ou semi-public destiné à la (re)constitution de connexions sociales. Ces RSN sont mobilisés à des fins personnels ou professionnels, pour des besoins très explicites ou au contraire des besoins latents. Les RSN regroupent une multitude d'utilisation possible : gestion de contacts, partage de contenu, réputation, recherche d'emploi, management de projet... L'interaction entre les membres et la capacité de contribution accordée à chaque utilisateur sont des fondamentaux du fonctionnement des RSN.

Dans les processus de recrutement, les RSN professionnels représentent des opportunités pour les entreprises, comme pour les candidats.

Les recruteurs ont recours au réseaux sociaux dans plusieurs étapes du recrutement, du sourcing à la vérification du profil post-entretien. Il s'agit d'un outil financièrement intéressant (le coût est fonction de l'intensité de l'utilisation) et fiable (contrôle implicite du réseau sur les déclarations de l'internaute). Il faut souligner que l'usage des RSN professionnels demandent une certaine maîtrise de l'outil et concerne plus particulièrement la recherche de profils rares, dans une démarche d'un recrutement qualitatif. D'ailleurs, tous les inscrits sont considérés comme des candidats, actifs ou passifs (simplement à l'écoute du marché).

Coté candidats, les RSN professionnels permettent une extension de « liens faibles », souvent mobilisés dans le cadre d'une recherche d'emploi. Les utilisateurs des RSN professionnels dépassent la seule vocation professionnelle de l'interface et s'éloignent régulièrement de la volonté des concepteurs en terme d'usage. Ils participent donc aux évolutions techniques des interfaces en s'appropriant l'outil de manière très personnelle. Plus concrètement, les RSN professionnels permettent de maintenir son employabilité en augmentant la diffusion de son CV tout en bénéficiant d'une grande quantité d'information (annonces, événements emploi, marque employeur...). Entre méthode formelle et informelle, c'est bien la dimension « réseau » qui est valorisée par les membres, plus que la dimension « professionnelle ».

De nombreuses limites et contraintes sont inhérentes à l'utilisation des RSN professionnels, celle-ci est par ailleurs fortement dépendante du secteur d'activité et de la catégorie socio-professionnelle. Parmi les freins les plus remarquables, nous observons le problème de filtrage et de pertinence de l'information, les compétences requises pour optimiser l'usage des RSN, la méfiance développée à l'égard du service du fait d'une concurrence accrue. Il convient ainsi de souligner que les RSN professionnels sont des méthodes complémentaires à des méthodes classiques de candidatures et de recrutement, ils ne se substituent pas à d'autres outils technologiques tels que les job-boards et les pratiques traditionnelles de recrutement sont toujours sollicités par les entreprises (CV papier, entretiens en face-à-face, test de compétences...).

« Les médias sociaux concernent la psychologie et la sociologie plus que la technologie » Brian Solis

Source image : Dessin Emmanuel Chaunu

 

Notez cet article:

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
mardi 27 juin 2017
Si vous souhaitez vous inscrire, veuillez saisir un nom d'utilisateur, mot de passe et nom.

Les + consultés

  Depuis quelques années, le burn-out et le bore-out marquent le paysage du monde du travail et illustrent un certain mal-être professionnel. Le dernier né de la famille des maux liés au travail ...
KPMG s’est associé à la FPF (association professionnelle Financement Participatif France) pour réaliser l’édition 2017 du baromètre de la finance participative en France. ...
Tendance durable : des évènements pour recruter !Pour de nombreuses entreprises, l’évènementiel est un nouveau canal de recrutement qui offrent une multitude d’avantages. ...
 Demander une augmentation nécessite un peu de préparation, voici quelques conseils pour se lancer !
Depuis le 1er janvier 2017, la Finlande teste l'allocation universelle et devient le premier pays européen à lancer cette initiative.

S'abonner à notre newsletter