Marque employeur et classements entreprise : des critères fiables?

Marque employeur et classements entreprise : des critères fiables?

Avec les difficultés de recrutement qu'expriment les entreprises, l'attraction de candidats est devenu un axe de travail majeur dans la gestion des ressources humaines.

Afin de se différencier et de séduire les meilleurs, beaucoup d'efforts sont fournis par les entreprises en vue de construire une marque employeur forte et unique. Caractérisée par des éléments fonctionnels (tels que l’intérêt du travail, les possibilités de formation), économiques (rémunération et avantages matériels) et psychologique (appartenance, reconnaissance, contrôle), la marque employeur à destination des futurs collaborateurs est dite externe. Elle contribue largement à former des attitudes, des croyances et des attentes a priori dans l'esprit des candidats, en influençant leur volonté de postuler.

La marque employeur apparaît d'autant plus importante qu'elle est largement communiquée dans la presse et sur internet à travers des classements d'entreprises où « il fait bon travailler ». En plus de ces classements, il existe de nombreuses homologations (certifications, labels) et des titres décernés à l'issue d'études spécifiques. Cependant, le nombre de critères pour apprécier la qualité d'un employeur est très variable selon les producteurs d'études, entre 10 et plus de 300. De plus, le libellé, la précision et la pertinence des différents attributs utilisés sont souvent discutables. Les résultats des différentes analyses sont d'ailleurs rarement convergents, notamment en terme de hiérarchisation des attentes des candidats. Il est tout de même possible de distinguer 4 grandes familles de critères :


- l'image et la performance de l'entreprise : l'entreprise en tant qu'acteur économique responsable socialement et réputation générale.

- la culture d'entreprise et les conditions de travail perçues : l'entreprise en tant qu'employeur engagé dans des démarches de diversité, de sécurisation des parcours, d'aménagements personnalisés

- l’intérêt du poste et des missions : niveau d'autonomie, de responsabilité et management

- les gratifications pécuniaires et les possibilités de carrière : valorisation des compétences, formations, promotions, rémunérations, gestion de carrière

On identifie ainsi des variables liées à l'individu, faisant intervenir une part de subjectivité importante, et des variables organisationnelles tangibles et mesurables. Pour développer une marque employeur attrayante, les entreprises doivent donc prendre en compte une multitude de facteurs.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les sites des organismes suivants :

AFNOR, certifications employeurs
Universum, classement employeur
Régions Job, Palmarès employeur 
Top Employers Institute, label Top Employers
Potentialpark, classement entreprises

Notez cet article:

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
mardi 17 juillet 2018
Si vous souhaitez vous inscrire, veuillez saisir un nom d'utilisateur, mot de passe et nom.

Les + consultés

  Depuis quelques années, le burn-out et le bore-out marquent le paysage du monde du travail et illustrent un certain mal-être professionnel. Le dernier né de la famille des maux liés au travail ...
KPMG s’est associé à la FPF (association professionnelle Financement Participatif France) pour réaliser l’édition 2017 du baromètre de la finance participative en France. ...
 Demander une augmentation nécessite un peu de préparation, voici quelques conseils pour se lancer !
Tendance durable : des évènements pour recruter !Pour de nombreuses entreprises, l’évènementiel est un nouveau canal de recrutement qui offrent une multitude d’avantages. ...
M’as-tu vu ? Le personal branding est une manière de se mettre en scène, de se promouvoir et de se faire (re)connaître. Cette (e-)réputation personnelle se construit ...

S'abonner à notre newsletter