Comment les managers français sont-ils perçus par leurs homologues étrangers ?

Comment les managers français sont-ils perçus par leurs homologues étrangers ?


Dans une étude réalisée par trois économistes, Ezra Suleiman, Franck Bournois et Yasmina Jaïdi, la parole est donnée aux managers étrangers qui travaillent dans les plus grandes entreprises françaises.


Environ quarante entreprises sont représentées dans cette étude et 2500 managers étrangers ont été interrogés au sujet de leur ressenti sur le « management à la française. »


Voici les principaux éléments qui ressortent de l’étude :


- Plus de trois quarts des entreprises du CAC 40 ont des dirigeants au parcours très similaire.

- Les critiques les plus souvent adressées à notre management sont la rigidité et la hiérarchie trop marquée.

- Avant les années 2000, les opportunités de carrière étaient freinées pour les personnes qui ne maîtrisaient pas très bien le français. A l’heure actuelle, la maîtrise de l’anglais devient prioritaire pour monter dans la hiérarchie et le français est parfois secondaire.

- Si, dans le passé, une distance était marquée dans les relations avec les dirigeants, les équipes sont désormais de plus en plus proches de leurs managers. Certains cadres interrogés rappellent cependant que souvent, « le chef a le dernier mot » et qu’ « une suggestion cache fréquemment un ordre ».

- L’absence de bienveillance et de reconnaissance est également soulignée par certains qui estiment qu’un tel comportement impacte négativement le moral des collaborateurs.

- Il existe un décalage entre la perception des femmes et des hommes : les femmes interrogées estiment que leurs homologues masculins sont animés par la « performance, décideurs, visionnaires mais aussi arrogants et individualistes », alors que les adjectifs cités par les hommes pour décrire leurs collègues masculins sont «humains, modestes, éthiques, collaboratifs ».

- Beaucoup de décisions sont prises de manière informelle, à la machine à café par exemple et les décisions ne sont pas suffisamment communiquées aux équipes.

- Les Français aiment avoir raison et débattre inlassablement pour défendre leurs idées.

Individualiste, archaïque, pas assez bienveillant font partie des adjectifs clichés souvent utilisés pour qualifier le management à la française. Cette étude vient nuancer ces éléments peu flatteurs, en montrant une évolution des mentalités depuis ces dernières années.

Ezra Suleiman rappelle qu’au sein d’une entreprise, le mélange des cultures peut être à l’origine d’incompatibilités managériales. Il semblerait donc que des compétences en management interculturel soient de rigueur !

 

 

 

Pour en savoir plus : Le management «à la française» jugé par les étrangers


Notez cet article:
 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
jeudi 14 décembre 2017
Si vous souhaitez vous inscrire, veuillez saisir un nom d'utilisateur, mot de passe et nom.

Les + consultés

  Depuis quelques années, le burn-out et le bore-out marquent le paysage du monde du travail et illustrent un certain mal-être professionnel. Le dernier né de la famille des maux liés au travail ...
KPMG s’est associé à la FPF (association professionnelle Financement Participatif France) pour réaliser l’édition 2017 du baromètre de la finance participative en France. ...
 Demander une augmentation nécessite un peu de préparation, voici quelques conseils pour se lancer !
Tendance durable : des évènements pour recruter !Pour de nombreuses entreprises, l’évènementiel est un nouveau canal de recrutement qui offrent une multitude d’avantages. ...
Depuis le 1er janvier 2017, la Finlande teste l'allocation universelle et devient le premier pays européen à lancer cette initiative.

S'abonner à notre newsletter